ROMAINS

Jamais une lettre n’a été aussi lue, étudiée, commentée.
Il n’est pas exagéré de dire que de toute l’histoire de l’humanité, il n’y a jamais eu une lettre avec plus d’impact durable sur le monde, que la Lettre de Paul aux Romains.
Ce message inaugure la nouvelle série sur ce livre.

 

 

Par Stéphane Kapitaniuk.


 

Passage étudié : Romains 1.1-17 (version Parole de Vie)

Salutation

1Moi, Paul, serviteur du Christ Jésus, je vous écris. Dieu m’a appelé pour être apôtre et il m’a mis à part pour annoncer sa Bonne Nouvelle.
2Cette Bonne Nouvelle, Dieu l’a promise depuis longtemps, par ses prophètes, dans les Livres Saints.3Elle parle de son Fils : Comme être humain, il est né dans la famille de David, son ancêtre. 4Par l’Esprit Saint, Dieu l’a établi dans sa puissance de Fils de Dieu, quand il l’a fait se lever de la mort. C’est Jésus-Christ, notre Seigneur. 5Par lui, j’ai reçu le don d’être apôtre, pour l’honneur du Christ, afin d’amener les gens de tous les peuples à croire en lui et à lui obéir. 6Vous aussi, vous faites partie de ces gens-là, puisque Jésus-Christ vous a appelés.
7Vous tous qui êtes à Rome, Dieu vous aime et il vous a appelés à vivre pour lui. Que Dieu notre Père et le Seigneur Jésus-Christ vous bénissent et vous donnent la paix !

Paul souhaite aller voir les chrétiens de Rome

8Tout d’abord, je remercie mon Dieu par Jésus-Christ pour vous tous, parce qu’on parle de votre foi dans le monde entier. 9Quand j’annonce la Bonne Nouvelle du Fils de Dieu, je sers Dieu de tout mon cœur. Et lui, il sait que je dis la vérité : quand je prie, je dis toujours vos noms, 10et je demande sans cesse de pouvoir aller chez vous, si Dieu le veut. 11Oui, j’ai très envie de vous voir pour partager avec vous les dons de l’Esprit Saint, alors vous serez plus forts.12Ou plus exactement, quand je serai auprès de vous, la foi que nous avons, vous et moi, nous encouragera tous.
13Frères et sœurs chrétiens, je ne veux pas que vous ignoriez ceci : j’ai eu plusieurs fois l’intention d’aller chez vous, mais jusqu’à maintenant, je n’ai pas pu le faire. J’espérais obtenir de bons résultats, chez vous comme dans les autres pays. 14Je dois m’occuper de tous, des gens civilisés et de ceux qui ne le sont pas, des gens instruits et des ignorants. 15Je désire donc vivement vous annoncer la Bonne Nouvelle, à vous aussi qui habitez à Rome.

La Bonne Nouvelle est la puissance de Dieu

16Je n’ai pas honte d’annoncer la Bonne Nouvelle. Elle est la puissance de Dieu pour sauver tous ceux qui croient : les Juifs d’abord, les autres ensuite. 17En effet, la Bonne Nouvelle montre ceci : Dieu reconnaît les êtres humains comme justes quand ils croient en lui, et cette foi suffit. Oui, dans les Livres Saints, on lit : « Celui qui croit en Dieu est juste, et ainsi, il aura la vie. »