J’étais propriétaire de ma maison autrefois, mais je l’ai perdue suite à une dette de jeu (je me croyais plus fort que Satan). On était plutôt potes à l’époque, et il m’a dit : t’inquiète pas, tu peux rester vivre dans cette maison, fais-moi juste une petite place. Je me retrouve avec un squatteur. Pire, parce qu’en fait la maison ne m’appartient même plus.

Comme je ne peux pas aller ailleurs, je suis devenu esclave, et mon squatteur ne s’est pas gêné pour saccager la maison… et je ne vous parle pas du jardin.

Souvent j’ai cherché à améliorer une partie du jardin (la partie visible) ou à sécuriser une chambre pour être tranquille… mais le propriétaire (Satan) est venu tout détruire.

Il fallait d’abord racheter cette demeure…C’est ce qu’a fait Jésus pour moi !

Depuis, je suis rendu capable de faire des transformations. Maintenant que la maison m’appartient, l’acte est signé, il est irrévocable, je suis rendu capable de mettre dehors le squatteur, et commencer le grand chantier de rénovation !

Ça pourrait vous faire penser à du développement personnel (c’est un peu la mode). Mais c’est très différent en réalité. Le développement personnel moderne dirait : Deviens ce que tu veux être, tout est possible, crois en toi et dans les capacités humaines !

La sanctification chrétienne nous encourage à autre chose : deviens ce que tu es DEJA en Christ, crois dans les promesses de Dieu, et réclame SA puissance pour les accomplir !

La vie chrétienne, c’est un chantier de rénovation qui commence à notre conversion.

On va se poser 3 questions sur ce chantier :

  1. Quel est le lieu du chantier?
  2. Qui est le maître d’œuvre du chantier?
  3. Quel est le niveau de finition attendu?

Découvrez la suite, dans l’audio ci-dessous :

Par Mathieu Fuzier